Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Cimetière militaire de Louvencourt

Cimetière militaire de Louvencourt

Retourner à la carte
louvencourt
© Philippe Sergeant - Cd80
Cimetière militaire de Louvencourt

Louvencourt est un village situé à environ 10 kilomètres à l’ouest du champ de bataille, lorsque la ligne de front se stabilise à l’automne 1914. Jusqu’en juillet 1915, le Service de Santé des Armées Français aménage un cimetière, pour inhumer ses combattants, avant d'être remplacé par les  Britanniques. Il servira essentiellement en 1916 pendant la bataille de la Somme. En 1917, le front recule vers l’est, les inhumations deviennent moins nombreuses.

Le cimetière

Après la guerre, un cimetière définitif, bi-national, est créé. Bâti par l’architecte R. Blomfield en 1920, il se caractérise par un mur d’enceinte entièrement en pierre. Il abrite aujourd’hui 227 stèles, dont 151 du Commonwealth et 76 françaises.

La valeur universelle exceptionnelle du site

Le cimitère militaire de Louvencourt fait partie des 11 sites de la Somme candidats à l'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Il s’agit d’un cimetière-prototype, ayant considérablement influencé l’architecture et les règles de construction des cimetières militaires du Commonwealth. Il constitue le premier essai architectural pour porter hommage de manière pérenne aux combattants. Les stèles françaises, à la forme originale, témoignent aussi de cette nouvelle réflexion esthétique.

La mémoire vivante

La sépulture du poète Roland Leighton, fiancé de l’écrivaine Vera Brittain, est régulièrement fleurie de violettes, en souvenir de son poème le plus célèbre, « Villanelle ». Elle lui a rendu hommage dans son ouvrage célèbre Testament of youth, paru en 1933.