Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Les All Blacks pendant le conflit

All Blacks
L'équipe des All Blacks en 1914 - crédit photo oztypewriter.blogspot.com
Comme les équipes adverses sur le terrain, l’équipe de rugby à XV de Nouvelle-Zélande, les « All blacks », ont payé un tribu humain sur les champs de bataille. Célèbres dans le monde entier en 2015, les champions du monde en titre bénéficiaient déjà d’une grande réputation au début du XXe siècle.
 
Depuis les origines, le rugby est considéré en Nouvelle-Zélande comme un véritable sport national. Cette passion du rugby, qui forge la réputation du pays, est découverte par les Européens lors d’une tournée de l’équipe nationale néo-zélandaise en 1905-1906, au cours de laquelle eut lieu la première rencontre avec le XV tricolore.
 
Cette première génération de joueurs internationaux, titulaires et remplaçants, est aussi celle qui contribua au conflit. En 1914, ils sont cent treize joueurs de moins de quarante ans à avoir porté le maillot de l’équipe nationale et à pouvoir combattre. Au final, quarante-et-un  joueurs s’engagent dans les unités néo-zélandaises, australiennes et britanniques. Treize All blacks perdent la vie sur différents fronts, notamment les Dardanelles (Gallipoli notamment), la Palestine, le front occidental… C’est l’un des plus grands tribus nationaux du monde de l’ovalie.
 
D’eux d’entre eux sont tombés pendant la bataille de la Somme en 1916 : Franck Wilson, inhumé au Dernancourt Communal Cemetery & Extension et Robert Black, disparu, dont le nom est inscrit sur le Caterpillar Valley New Zealand Memorial, à Longueval.
 

À la une

Les All Blacks pendant le conflit

La Commonwealth War Graves Commission (CWGC) est chargée de l'entretien des cimetières et mémoriaux du Commonwealth, très nombreux dans la Somme. En 2016, pour le centenaire de la bataille de la Somme, la CWGC propose un programme d'événements commémoratifs couvrant les 141 jours de la bataille (1er juillet-18 novembre).

Lire la suite