Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Le char, nouvelle arme de guerre apparue dans la Somme

Char Historial
Au cours de la bataille de la Somme, une nouvelle arme de guerre a fait son apparition sur les champs de bataille : le char, introduit par l’armée britannique.
 
La Première Guerre mondiale a entraîné le monde dans une violence inouïe, inconnue jusque-là. L’utilisation ou la création de nouvelles armes particulièrement destructrices tentent de répondre au besoin de mettre fin à la guerre d’usure et de provoquer le plus de dégâts possibles chez l’ennemi.
 
En 1915, les Britanniques conçoivent une arme nouvelle opérationnelle. Elle doit permettre de conquérir de vastes territoires rapidement sans être ralentie par les systèmes de défense ennemis : fils de fers barbelés et tranchées. Le char d’assaut voit le jour. Les premiers essais se révélant concluant, les prototypes sont réalisés au début de l’année 1916 au Royaume-Uni pour permettre une utilisation sur la ligne de front dès le 2e semestre.
 
 Amenés en Picardie maritime, les premiers chars sont testés par les troupes britanniques à l’ouest du département. Ils font leur première apparition sur le front le 15 septembre 1916, au nord du village de Longueval, dans le cadre de la bataille de la Somme. Beaucoup des chars engagés ne sont pas parvenus à atteindre leur objectif et n’ont pas eu de rôle stratégique décisif, mais ils ont marqué psychologiquement et durablement les combattants, principalement allemands. L’apparition de chars démontre le caractère de plus en plus industriel du conflit, renforce le rôle de l’artillerie et marque un tournant dans l’histoire militaire.
 

À la une

Le char, nouvelle arme de guerre apparue dans la Somme