Aller à la page d'accueil Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au plan du site

Retour en images sur la cérémonie du 18 novembre

Vendredi 18 novembre 2016, la Royal British Legion organisait au Mémorial de Thiepval la cérémonie de clôture du centenaire de la bataille de la Somme, la plus meurtrière de la Grande Guerre avec plus d'1 millions de pertes (blessés, tués, disparus), toutes nationalités confondues, entre le 1er juillet et le 18 novembre 1916.

Depuis le 1er juillet 2016 et durant les 141 jours du centenaire de la Bataille de la Somme, un cycle commémoratif a rendu hommage aux différentes nations et soldats engagés dans le conflit.
Le 18 novembre marque le dernier jour de cette terrible bataille. A cette occasion, une commémoration organisée par la Royal British Legion, en partenariat avec la Commonwealth War Graves Commission, s'est tenue au Mémorial franco-britannique de Thiepval.
La tempête qui s'est invité en pleine commémoration n'a pas empêché le public présent de se recueillir avec ferveur jusqu'au dernier moment en pensant aux dures conditions des soldats de la bataille de la Somme.

Témoignages vidéos de Lord Edward Llewellyn, ambassadeur du Royaume-Uni en France, du lieutenant-colonel Stefan Diera, représentant de l'ambassade d'Allemagne en France, et de Virginie Caron-Decroix, vice-présidente du Conseil départemental de la Somme et conseillère départementale du canton d'Albert :

Interviews : Isabelle de Wazières
Montage : Florian Vanbremeersch

 

La cérémonie du 18 novembre 2016 en images :

 

 

Témoignages

 

t1

Joseph Courtecuisse, Sylvie Douchet et leur fille Céline Courtecuisse de Saint-Riquier.

"Un membre de notre famille a combattu durant la bataille de la Somme. Afin d'honorer sa mémoire, nous avons participé à presque toutes les cérémonies du Centenaire : Notre-Dame de Lorette, Verdun, Longueval, le 1er Juillet à Thiepval et enfin aujourd'hui. Les commémorations autour de la bataille de la Somme nous ont en outre permis de mieux comprendre cette bataille. Le devoir de mémoire est important. Il faut se souvenir du sacrifice de ces personnes et savoir mobiliser les jeunes générations pour qu'elles comprennent qu'il ne faut pas que ces événements se reproduisent. "


t2

Un couple de Français de passage à Thiepval

"Nous nous sommes intéressés à l'histoire du grand-père de mon épouse qui était un soldat britannique. Nous avons suivi les lieux décrits dans son carnet de guerre, ce qui correspond exactement au circuit du souvenir. C'était donc important d'être là aujourd'hui. Ironie du sort, mon grand-père était polonais et se battait donc du côté allemand durant la Première Guerre Mondiale. Mon grand-père était donc l'ennemi de celui de mon épouse !"


t3

Heather Payne, de Cardiff (Pays de Galles)

"Je suis venue de Cardiff avec un groupe d'amis. Un soldat originaire de notre ville est inscrit sur le mémorial de Thiepval. Nous venons pour l'honorer ainsi que tous ceux qui sont tombés durant cette effroyable bataille. Nous étions d'ailleurs là au 1er Juillet. C'est un peu une sorte de pèlerinage. Nous avons visité au cours de notre séjour d’autres sites dans le département. Nous avons été profondément touchés par la manière dont la mémoire est entretenue au quotidien dans la Somme !"
 


t4

Trevor et Caroline Adams originaire d'Irlande du Nord, habitant le Pays-de-Galles.

"Mon grand-père a été blessé le 1er juillet lors de la bataille de la Somme. Il est décédé dans un hôpital de campagne le 3 juillet et enterré à Puchevillers. Nous nous sommes rendus dans tous les grands sites de mémoire et nous avons assisté à la cérémonie irlandaise à l'Ulster Tower le 1er juillet. Les commémorations ont été empreintes de dignité et de respect. Le devoir de mémoire a été accompli."
 


Propos recueillis par Sophie Desmaret